Tourisme > Les sites

Site des Trois Croix

Le 5 janvier 1714, on s'aperçut à Lumes, village proche de Gespunsart, que le tabernacle de l'église avait été forcé et que le ciboire avait disparu avec les saintes hosties qu'il contenait. Aussitôt, le pays fut jeté dans un grand émoi. La justice ouvrit une enquête et, plusieurs mois après le méfait, les soupçons se sont portés sur une femme d'une réputation suspecte.

Aux questions posées elle répondit par des explications ambigües et, sous la pression, finit par faire des aveux complets. Elle déclara que, poussée par la cupidité, elle avait violé le tabernacle de l'église et s'était mise en route afin de regagner son village. Passant par Gespunsart et pressée de remords, elle avait jeté les hosties dans le bois et brisé le ciboire à coups de pierre.

Le 24 mars 1714, les gens de justice se transportèrent sur place. Ils se mirent en recherche des hosties et ce n'est que trois jours plus tard que les recherches furent couronnées de succès. Un habitant de Gespunsart, Jean RAVIGNON, découvrit le paquet renfermant les hosties.

Le procès contre cette femme sacrilège s'instruisit donc, mais elle mourut au cours des débats et aucun jugement ne fut rendu.

Lire la suite dans la rubrique "Le petit patrimoine / La Chapelle du Saint-Lieu".

 

Plateau de la Bellevue

Sur le flanc d'une colline environnante se situe le plateau de la Bellevue duquel un splendide panorama du village s'offre au visiteur. La commune y a installé quelques tables et bancs permettant au promeneur de faire une pause après une belle petite montée. Nulle doute qu'à la tombée de la nuit, cet endroit magique se transforme en un véritable petit théâtre de verdure où les lutins des Molières viennent se produire dans le silence de la forêt.