Tourisme > Le petit patrimoine de Gespunsart

La chapelle du Saint-Lieu

Grâce aux dons recueillis de toutes parts, suite à l'affaire des hosties volées dans l'église de Lumes en 1714 (voir "Site des Trois Croix" dans la rubrique "Tourisme / Les sites"), une petite chapelle commémorative fut construite à l'endroit de la découverte du paquet contenant ces hosties et le bois fut surnommé "le Saint-Lieu".

Détruite sous la Révolution, la chapelle fut remplacée par un calvaire en 1822.

En 1842, une nouvelle chapelle fut érigée à la place de l'ancienne et le calvaire fut déplacé un peu plus haut dans la forêt (actuellement "Site des Trois Croix").

En 1887, la chapelle du Saint-Lieu s'enrichit d'un chemin de croix et, à partir de cette date, le site n'a plus subi de modification majeure.

Des processions et des messes y furent organisées le dimanche de la Trinité jusque dans les années 1960.

Les lavoirs

La plupart des cinq lavoirs que compte actuellement Gespunsart sont dans un bon état de conservation. Ils font partie du petit patrimoine typique de la région et témoignent d'un mode de vie aujourd'hui un peu trop oublié mais qui fait paradoxalement le charme des villages ardennais. 

Les fontaines

Il y a actuellement deux fontaines à Gespunsart (que l'on appelle ici : "jets d'eau") dont une, toujours en service sur la place des Paquis, est emblématique du village. Il y a plus d'un siècle, les habitants s'y retrouvaient déjà pour se transmettre les dernière nouvelles ou les derniers ragots. Mais attention, pendant les occupations allemandes, un rassemblement de plus de trois personnes autour du jet d'eau était interdit et très sévèrement réprimé...